Karen Young présente Missa Campanula, la plus grande œuvre de sa carrière

Montréal, le 2 novembre 2015 – S’étant d’abord fait connaître et reconnaître dans le domaine du jazz, la chanteuse et compositrice Karen Young a su par la suite démontrer sa grande polyvalence et son amour pour la musique dans toute sa diversité. Au fil des ans, elle a exploré divers univers musicaux, collaboré à plusieurs projets avec de nombreux musiciens et lancé dix disques sur son étiquette URSH dont, cet automne, le magnifique You Make me Feel so Young, une ode au swing-jazz enregistrée avec le contrebassiste Normand Guilbeault et le guitariste Sylvain Provost. Elle présente maintenant ce qu’elle considère comme l’œuvre la plus importante de sa carrière : Missa Campanula, une messe polychorale en latin chantée a cappella dédiée à sa défunte mère Lorna Bell Chadwick, atteinte de la maladie d’Alzheimer.

En novembre 2014, Karen Young mettait en branle une campagne de sociofinancement pour amasser les fonds nécessaires afin d’enregistrer cet ambitieux projet. Un an et 25 000 $ plus tard, elle peut fièrement dire : mission accomplie, son disque Missa Campanula arrivant en magasin dès le 6 novembre. Véritable travail d’orfèvrerie vocale, cette œuvre d’envergure est interprétée de manière magistrale par l’ensemble voces boreales, dont le chœur principal est formé de : Trena Larson, Cynthia Gates, Michelle Bourque, Meghan Fleet, Sarah Kraemer (sopranos), Audrey Morin, Sylvie Gauthier, Lauma Cenne, Linda Morrison (altos), Jonathan Davis, Arthur Tanguay-Labrosse, Jean-Sébastien Allaire, Pierre Cartier (ténors), Jerry Gamache, David Cronkite, Victor Chisholm, Martin Auclair, Bennett Mahler (basses). Le quintette de solistes quant à lui est composé de la très réputée Suzie LeBlanc (première soprano), de Coral Egan (seconde soprano), de Josée Lalonde (alto), de Marcel de Hêtre (ténor) et de Normand Richard (basse), tandis que Carole Therrien, Rebecca Bain et Karen Young forment le chœur des sopranos, sous la direction du chef de chœur François Ouimet.

Vous pouvez entre ici Agnus dei, un des mouvements de l’album Missa Campanula.

Vous pouvez visionner ici trois extraits de la performance de la messe l’hiver dernier:

Abreuvée dès son enfance par la grande musique chorale si chère à sa mère, Karen Young a joint de nombreux grands chœurs à Montréal et s’est éprise de musique sacrée. De 2007 à 2012, tout au long du déclin de sa mère causé par la maladie d’Alzheimer, Karen a composé Missa Campanula pour lui rendre hommage, mais aussi pour s’aider à traverser cette épreuve. Lors de l’enregistrement de la messe à la chapelle Notre-Dame-de-Bon-Secours, dans le Vieux-Montréal, on pouvait entendre l’approbation de Lorna après chaque chanson, comme un amen, dans le tintement à peine perceptible des lustres perçant le silence. Peut-être l’entendrez-vous sur l’album…

Pour souligner la sortie de Missa Campanula, l’ensemble voces boreales(en italique) interprétera un mouvement de la messe – agnus dei – lors d’un concert présenté le 10 novembre à la chapelle historique Notre-Dame-de-Bon-Secours. Karen Young sera sur place pour présenter son disque. La réalisation de Missa Campanula sous étiquette URSH a été rendue possible grâce à une bourse de carrière du Conseil des arts et des lettres du Québec, à une bourse de création du Conseil des arts du Canada, une bourse de production du Conseil des arts de Montréal et avec les 25 000 $ récoltés lors de la campagne de sociofinancement.

– 30 –

Source : Courtemanche Communications