biographie

Karen Young 2002 - 086Surtout connue comme chanteuse de jazz, Karen Young est une musicienne surdouée. Dotée d’une grande sensibilité, elle a exploré toutes les formes de musique. Elle aurait voulu devenir ethnomusicologue, elle est devenue une musicienne intemporelle et de partout…
Enregistrée au début des années 70 alors qu’elle avait 20 ans, son premier single, la chanson folk Garden of URSH, lui a valu une proposition de Warner – on voulait faire d’elle la prochaine star… Elle a refusé, ne se sentant pas prête, estimant qu’elle avait plus à apprendre. Et ce n’est que cinq ans plus tard qu’elle est tombée en amour avec le jazz! Le ton était donné, l’exploration musicale tous azimuts passerait désormais avant la recherche du succès.
Les années 80 seront celles des grandes recherches. On se souvient surtout de son célèbre duo Young & Donato, mais dans l’ombre, semaine après semaine, elle ratissait les bibliothèques musicales, enregistrant sur cassettes tous les disques de musique du monde sur lesquels elle pouvait mettre la main, explorant les répertoires de la grande musique classique européenne, photocopiant des piles de partitions. De la théorie à la pratique, Karen chantait dans des chœurs de musique ancienne et multipliait les présences auprès de musiciens venus de tous les pays. La musicienne autodidacte se formait.
Le reste de l’histoire est plus connu, les années 90 et 2000 ont vu la naissance d’une série d’albums riches, étonnants de par leur diversité, toujours créatifs, sachant mettre en valeur musiciens et chanteurs. En 1988, elle a remporté avec Michel Donato le Prix Félix de l’album jazz de l’année avec Contredanse. En 2008, son album Âme, corps et désir a remporté le Félix de l’album classique vocal.
À l’automne 2015, elle a lancé Missa Campanula, l’album de sa messe chorale qui consacre son statut de compositrice – «un chemin vers la lumière», en dira Alain Brunet dans La Presse. Les amateurs de jazz n’ont pas été en reste puiqu’elle a aussi lancé l’album You Make me Feel so Young, avec Sylvain Provost et Normand Guilbeault. Chansons joyeuses, swing énergique, improvisations virtuoses, balades poignantes…
Karen Young n’a jamais refusé un défi musical, ayant chanté dans plus de 20 langues, passant de partitions impossibles avec la SMCQ, à des albums world ou pour enfant; sa voix se retrouve sur plus de 40 albums.